Bagarre nocturne

Publié le par Roman

Salut tout le monde!

 

A la fin de la premiere journee j ai campe en haut d une montagne car il n y avait pas de maison. Tranquilou en train de me battre contre les moustiques qui m assaillent par centaines je fais un petit feu de bois. D un coup d un seul  je leve la tete et j en vois une autre qui se tortille! Je sursaute! L homme me traite de gringo malo! et commence un speach sans queue ni tete totalement incoherent. Sur mes gardes je commence a converser avec l homme histoire de savoir un peu ce qu il veut. Il me parrait un peu simplet mais pas vraiment dangereux, mais on sait jamais. Pretextant que je suis fatigue par une grande journee de marche il serait mieux de se revoir demain et d aller dormir chacun de son cote.

L homme veut que j aille chez lui.

- oui oui demain, la je vais me coucher dans me tente!

- alors je vais dormir ici, me repond il!

- non non tu vas rentrer chez toi et on se voit demain

- nononononononono je vais dormir ici

et l homme s assoit par terre et fait semblant de s endormir sur l instant. Je le releve de force et l emmene jusqu au bout du champ en direction de sa maison et retroune chez moi. Je me couche, tout habille, et m endors rapidement. Erreur! Je rouvre les yeux et vois 2 pieds devant la porte de ma tente! Je bondis en criant!

L homme s enfuit, je le rattrappe, le bouscule, lui met quelques claques et lui ordone de rentrer chez lui. Il en revient car il va faire jour maintenant, me repond il! Il doit etre 21h au plus tard. En repassant devant la tente je trouve un baton taille en pointe, l homme ne me veut pas que du bien, je dois changer d attitude. Je deviens un brin plus violent car ca commence a bien faire cette histoire. Sur quoi l homme par dans les bois en disant que maintenant il va me tuer!

Je m inquiete car l homme revient avec un baton plus grand que lui avec la forme d une faux! Comment reagir? J enfile mes chaussures, ma veste et mon poncho car je sens que la lutte va etre longue et qu il fait froid. J ai sommeil mais hors de question de s assoupir maintenant.

C est la guerre froide, on s observe a distance, chacun campe sur sa positions. Il debite des phrases sans sens, commence une histoire et finit par une autre. Il s apporche petit a petit mais commence a s endormir debout. J en rofite pour le desarmer et le bastonner avec son propre baton. Je le renvoi chez lui, mai l homme revient a chaque fois jusqu a ce que je lui donne une bonne leçon.

Moi qui n aime pas la violence....

 

Avant meme que le soleil se leve j entend des pas s approcher de la tente, encore une fois je bondis et retrouve mon homme.

- je suis venu te saluer. Il fait jour et je te souhaite une bonne journee!

Je suis en face d un fou!... Je lui redone une leçon, toujours avec son baton a la forme d une faux pour qu il s en aille.

Je suis fourbu de fatigue mais je ne peux pas dormir, je ne dormirai pas ici... Je range donc mes affaires, mange un peu, attend que Kirikou, qui ne m a pas ete d une grande aide pendant la bagarres, est fini son petit dej pour repartir.

En arrivant sur le chemin de crete je rencontre 3 femmes qui discutent tranquillement, Pendant que je les saluent arivent mon homme. Je leur demande si elles le connaissent ,oui elles le connaissent, elles le decrivent comme un peu simplet mais pas mechant. Je leur raconte la nuit que l on vient de passer et elles s en etonnent. quand l homme arrive, elles lui demandent pourquoi il m a embete toute la nuit. Et lui de leur repondre que cette nuit il est alle faire une promenade! Je n en reviens pas!!! Mon regard doit en dire long car elles le renvoient rapidement au champ ou il doit aller travailler.

Bilan j ai sommeil et je ne suis pas de bonne humeur... Lui a le nez en sang et quelques egratignures dans le coup.

Je ne suis pas pres d avoir envie de camper a nouveau par ici... Dommage car j aime bien ca, mais la prochaine nuit ce fera chez l habitant!

 

Bonne route a tous et ouvrons l oeil! ;-)

 

Publié dans Itinérances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pauline Drouet 29/01/2007 16:33

Et bah dit !!!
Que d'émotions !!!
Pauline, 6e gauche !