Le mois d'août

Publié le par Roman

Le mois d’août

 

 

 

Le mois d’août a commencé par mon anniversaire, j’ai 27 ans ! Et tous mes amis étaient là pour fêter ça comme il se doit !

Malgré une belle frayeur concernant les lattes du caillebotis entourant la piscine, tout c’est très bien passé !

 

Ensuite je suis parti avec Flo dans les Pyrénées sur les sentiers Cathares.

C’était pour moi la seconde fois que je marcher dans les Pyrénées (la première ayant été lors de mon pèlerinage à St Jacques de Compostelle lors de l’étape en St Jean Pieds de Port à Roncesvalles).

Cette chaîne de montagnes m’envoûte ! Tellement sauvage, éloignés des hommes, régions au mil lacs et aux gargouillements incessant des milliers de ruisseaux qui la parcours. Ces bergers tout aussi sauvage qui garde des troupeaux de moutons avec à leur côté leur fidèle compagnon, leur chien.

Flo a eu du mal au début, il faut dire que les Pyrénées ne se laissent pas pénétrer comme ça, il faut souffrir d’abord pour apprécier ensuite. Mais grâce à son courage, sa volonté et son amour, elle y est parvenue !

Dans ces conditions le moral est le principal moteur. Et pour le garder au beau fixe il faut bien manger et bien se reposer, d’où l’importance du lieu de bivouac. Car en plus de devoir être à l’abri du vent, s’il peut s’ouvrir sur une jolie vue et être recouvert d’une herbe épaisse, alors il sera réussi.

Mais dès le premier jour c’est une énorme tourmente qui nous réveille, créant un univers de flaque d’eau profonde et envahissante ! Après avoir résisté un bon moment, l’eau fini par s’infiltrer par le dessous de la tente. Il faut donc tout replier sous peine de ressembler à l’arche de Nohé ! Heureusement que dans la vallée il y avait un lavoir protégé d’une belle charpente sous laquelle nous avons pu nous abriter et faire sécher nos affaires…

 

Le soir de mon anniversaire nous avons fêté l’évènement par un énorme festin de roi !!!

Avec au menu une soupe de légume, une truite grillée, de la dinde ; du céleri, de la salade, du fromage de brebis, une tartelette au kiwi et une part de tarte au fromage !!!! Les Cathares savent apprécier la bonne chaire !!

 

Le lendemain, au bord de l’abandon, nous décidons de quitter le chemin des Cathares pour aller sur des lacs d’altitude. Et là Flo a commencé à apprécier, à savourer le plaisir de la marche, de la quiétude du bivouac au bord du lac. Et même si pendant la nuit je me suis réveillé pour surveiller que le lac ne monte pas suite à un grain, ce fut notre meilleur moment !

Alors on ne s’est pas arrêté là. Il y avait un autre lac de l’autre côté du col et nous avons décidé d’y passer la nuit suivante. Dans la montée Flo s’est mise à crapahuter comme un cabri ! Comme quoi !!! Le bivouac fut venteux, très venteux même, mais la tente a bien résisté.

 

Quand on est en rando, on perd facilement le compte des jours et arriver un dimanche dans un village n’est jamais une bonne chose… En effet, le commerce était fermé, le bar idem… Heureusement la responsable du camping nous a vidé son frigo pour nous et nous a offert une miche de pain, un morceau de fromage de brebis et un autre de saucisson car de nos provisions il n’y avait plus rien du tout. Le soir avait lieu la fête du village où nous nous sommes repu de grillades de moutons en compagnie d’une famille espagnole de retour sur ses racines.

Ils nous ont conseillé d’aller à Porta, le prochain village où l’on devrait trouver plus de commerce. Alors nous y sommes allés. Mais en fait, pas un commerce, juste un restaurant, même la gare était désaffectée ! Nous sommes lundi et nous avions décidé de rejoindre la côte afin de passer notre dernière semaine à la plage. A pied c’est impensable, il nous fallait prendre le train et donc trouver une gare. Heureusement un couple de bretons nous a emmené très gentiment à la Tour de Carole où nous avons pris le premier train en direction de … Barcelona !

 

Le soir même nous nous retrouvons en plein cœur de Barcelone, Plaza Cataluña !!! Un choc, quelle chaleur, que de monde, où allons-nous dormir ce soir ? Mais qu’est-ce qui nous a pris de venir ici ????

Sur la Rambla , une finlandaise propose à Flo de venir passer la nuit chez elle. Elle vit en collocation avec des gallois et nous propose une chambre pour 30€, un tarif imbattable à cette époque de l’année où les touristes affluent du monde entier.

Notre décision est prise, demain il faut trouver une destination où partir d’ici, mais pour aller où ? Après quelques recherches nous retenons les noms de Tossa de Mar, Taramiu, l’Escala et Cadaques sur la Costa Brava et une compagnie de bus, la Saltran , qui fait les liaisons sur toute la côte. A nous les plages espagnoles !!!

 

Nous plongeons dans des eaux turquoise au milieu des poissons et des oursins d’une crique à l’autre sans se soucier d’autre chose que du présent. Tous les jours nous changeons de ville.

Nous assistons à un concert de musique traditionnel catalane sur la place du village avant de bivouaquer à la sortie de la ville. Nous sommes émerveillés par la beauté de chaque crique encore plus belle que la précédente, nous sommes choqués par le prix des campings, jusqu’à 50€ la nuit pour planter la tente et prendre une douche !!! Du coup nous bivouaquons sur la plage, protéger par une dune de sable.

 

A Cadaques, nous restons 3 jours pour en profiter pleinement. Toujours ces criques fabuleuses et ces poissons peu farouches qui vous laissent nager à leur côté ! Puis nous visitons la maison de Salvador Dali, une hallucination tant la déco est kitchissime !!!

 

Je laisse Flo à Narbonne après une nuit orageuse sous une pluie diluvienne pour remonter à Clermont.

Encore une semaine de vacances avec mes amis avant de reprendre la préparation du projet, je suis à un mois du départ…

Publié dans Itinérances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Flo 21/09/2006 12:48

Super marche au milieu des montagnes!! Prête à renouveler l'expérience en Asie... Merci encore de m'avoir fait découvrir ce monde là. Bon courage pour la dernière ligne droite. Ta cosita cabri