De Cusco a Tipon

Publié le par Roman

Salut tout le monde!

Enfin nous reprenons la plume pour vous faire part de nos peripeties au long de notre route.

Lors de notre sortie de Cusco, notre ami Isaac nous a accompagne un moment afin de marquer l evenement. Sariri a ete un peu inquiet, mais la serenite de Kirikou lui a donne confiance.
Lors de cette premiere journee sans grande nouvelle, nous sommes arrives a Saylla ou un petit chien de la race Pekines est sorti de sa maison attire par les flues olorant emanes par Allqü en chaleur.

Malgre nos rejets constants le chien nous suis jusqu a la nuit, heure a laquelle il se retire et nous laisse nous reposeren paix.

Le lendemain, le chien est de nouveau present, heureusement sa taille ne lui permet pas d etre dangereux pour la virginite de notre fidele Allqü, par contre il est tres jaloux et ne permet a aucun chien de s en approcher ,meme rritti reçoit quelques coups de dents!

A Tipon, nous allons nous presenter au bureau de l INC du projet Qhapaq Ñan ou nous esperons etre bien reçu.
LE directeur est en vacances et c est son second qui nous recoit. On nous donne une credencial ainsi que les cartes des chemins incas pour le departement de Cusco. On aurait bien aime avoir lus, jusqu a la frontiere avec la Bolivie, mais malheureusement le centralisme peruvien fait encore rage et les donnees nationales sont a Lima, ici, meme s il s agit de la direction nationale du projet Qhapaq Ñan, on ne posede pas toutes les donnees...

En sortant de la maison villa gigantesque, on comprend mieux maintenant ou passe les 8 millions de dolars annuel donne par l UNESCO pouir ce projet. Les responsable ont tous les pick up derniere generation, ils travaillent avec des ordinateurs ecran plat et imprimantes hyper sophisitquees et le site en lui meme fut renover au debut du projet.
Aujourd hui ils ne travaillent plus sur les chemins mais sur les sites asocies a celui-ci, ils entendent par la, tous sites arqueologiques situees a moins de 2 km d un chemin inca, autant dire la quasi totalite, ce qui arange bien les affaires de l INC car le financement est bien genereux!

Bilan, les chemins sont laisses dans leur etat, a l abandon et les ingenieurs font des classements et creent des bases de donnees complexes que seuls eux meme savent lire, et encore....


Bonne route!

Publié dans Itinérances

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article