Teatro Municipal de Cusco

Publié le par Roman

Salut tout le monde!!!

Lors de la conference a l Alliance Francaise on avait rencontre un gras nomme Isaac. Il nous a presente un ami, CEsar Vivanco, antropologue visuel, realisateur de documentaires culturels et sur l environnement. Il nous a propose de participe au festival sur l ecologie et le folclore andin les 23, 24 et 25 avril au theatre Municipal de Cusco, ce que l on a accepte avec joie!

Au programme, plusieurs documentaires, Folcolre andin, ecologie et environnement, derniere tribu amazonienne au Perou et le Qhapaq Ñan par el chasqui frances!!
on a pu presente une projection de 20 minutes durant lesquelles j ai explique, devant une salle comble, mes experiences, ce que j ai resenti au long de cette route magique. Durant les 3 jours on a expose une vingtaine de photos sur des grands panneaux dans l entree du theatre.
Les photos sont toujours a la vente, mais malheureusement la non plus, pas d acheteur... par contre on a mis le bonnet pour recevoir les collaborations genereuses du public et la oui ca a marche, 90 soles en 2 jours, ici c est plutot bien!
bon ca fait 25 euros.... mais bon ca permet de couvrir les frais du temps passe a Cusco, c est deja ca.

Pour l avenir o pense realise un documentaire, format videorama avec toute l equipe de Cesar pour le presenter fin juin, soit juste avant de repartir vers le sud. Enfin je vous en dirai plus prochainement.

En atendant je pars avec un ami vers Choquequirau pour 2 semaines puis le pelrinage du Señor de Qollorrit´ti aux alentours du 20 mai.

Bonne route!

Publié dans Rencontres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

catherine 29/04/2008 09:27

bravo mon grand, je vois que tu continues de vivre ton projet intensement. bisous

Eric 28/04/2008 08:22

Coucou,je vois que tu continues a accumuler les expériences enrichissantes, c'est super.J'espère que lorsque tu rentreras en France, tu nous feras bénéficier de tes connaissances et de tes expériences.Avec toutes mes amitiés.Eric des Lamas